Editorial

L'oncologie à l'honneur

Mis en ligne le

Mis à jour le 26/04/2017

Auteurs : Dr Livia Lumbroso-Le Rouic

Télécharger le pdf (pdf / 53,65 Ko)

Ce nouveau numéro thématique d'Images en Ophtalmologie est consacré à l'oncologie. Une place importante a été donnée aux métastases oculaires. En effet, bien que les cancers soient une pathologie fréquente, les atteintes oculaires secondaires sont, elles, un événement rare, parfois révélateur. Dans ce cas, l'ophtalmologue peut être amené à demander le premier bilan qui permettra d'identifier le primitif, le plus souvent un adénocarcinome, et à adresser le patient en milieu spécialisé pour une prise en charge pluridisciplinaire, comme l'illustre le cas clinique du Dr Caujolle. Des sites primitifs beaucoup plus rares, comme les tumeurs neuroendocrines, sont aussi possibles. Le diagnostic en est parfois plus difficile, et l'histologie permet dans les cas les plus complexes de trancher entre une tumeur intra-oculaire primitive et une métastase, comme le montre le Dr Lemaitre. Le traitement de ces tumeurs neuroendocrines peut nécessiter des modalités plus particulières de radiothérapie telles que l'utilisation des faisceaux de protons, associée au traitement systémique, comme souligné par le Dr Maschi.

[ ... ]

Ce nouveau numéro thématique d'Images en Ophtalmologie est consacré à l'oncologie. Une place importante a été donnée aux métastases oculaires. En effet, bien que les cancers soient une pathologie fréquente, les atteintes oculaires secondaires sont, elles, un événement rare, parfois révélateur. Dans ce cas, l'ophtalmologue peut être amené à demander le premier bilan qui permettra d'identifier le primitif, le plus souvent un adénocarcinome, et à adresser le patient en milieu spécialisé pour une prise en charge pluridisciplinaire, comme l'illustre le cas clinique du Dr Caujolle. Des sites primitifs beaucoup plus rares, comme les tumeurs neuroendocrines, sont aussi possibles. Le diagnostic en est parfois plus difficile, et l'histologie permet dans les cas les plus complexes de trancher entre une tumeur intra-oculaire primitive et une métastase, comme le montre le Dr Lemaitre. Le traitement de ces tumeurs neuroendocrines peut nécessiter des modalités plus particulières de radiothérapie telles que l'utilisation des faisceaux de protons, associée au traitement systémique, comme souligné par le Dr Maschi.

Ce numéro était aussi l'occasion idéale de faire le point sur les thérapies ciblées. En effet, de plus en plus souvent, les patients pris en charge pour un cancer sont amenés à recevoir ces nouvelles molécules, car, désormais, 1 médicament anticancéreux sur 4 appartient à cette classe thérapeutique. En tant qu'ophtalmologues, nous serons donc amenés à examiner de plus en plus de patients recevant ces molécules qui ont, pour certaines, des effets indésirables oculaires. Les mécanismes d'action et les différents effets indésirables de ces médicaments sont très bien résumés dans le Focus du Dr Martel.

Mais toutes les lésions d'allure “tumorale” ne sont pas forcément une tumeur… Parmi les diagnostics différentiels, on retrouve les pathologies hémorragiques (comme celles illustrées par les cas cliniques des Drs Leblanc et Lumbroso), ou des proliférations bénignes telles que l'hamartome combiné de la rétine, qui peut parfois faire évoquer une tumeur pigmentée. Le panel des lésions prises en charge en oncologie oculaire est vaste et inclut aussi des lésions lymphomateuses pouvant régresser spontanément (cf. le cas clinique du Dr Poignet), ou bénignes comme les hémangiomes circonscrits de la choroïde qui, malgré leur caractère bénin, peuvent entraîner une baisse visuelle et nécessiter un traitement par photothérapie dynamique (ou par faisceaux de protons en cas d'échec), comme décrit par le Dr Rosier.

Nous espérons que ce nouveau numéro thématique “Oncologie oculaire” contribuera à mieux faire connaître des pathologies rares et leurs diagnostics différentiels parfois “piégeants”.

Bonne lecture.

Liens d'interêts

L. Lumbroso-Le Rouic déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Livia LUMBROSO-LE ROUIC
Dr Livia LUMBROSO-LE ROUIC

Médecin
Ophtalmologie
Institut Curie, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Ophtalmologie
thématique(s)
Onco-ophtalmologie
Mots-clés