Editorial

Le tremblement de terre de l'immunothérapie

Mis en ligne le 01/02/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 206,25 Ko)

Ecrire un numéro sur l'immunothérapie dans les tumeurs thoraciques à l'occasion de la 17th World Conference on Lung Cancer (WCLC) aurait pu apparaître comme un défi il y a quelques années, et les auteurs se seraient sûrement trouvés confrontés à la fameuse difficulté redoutée de ceux qui écrivent, le “syndrome de la page blanche” ou “leucosélophobie”. La participation aux congrès de la fin d'année 2016 – tout d'abord à l'European Society for Medical Oncology (ESMO) puis à la WCLC – rassurera les plus inquiets : l'immunothérapie s'impose dans les congrès et se décline dans les différents types de tumeurs thoraciques, dans les sessions sur l'anatomopathologie ou sur la biologie moléculaire, et bien évidemment dans les différents stades et lignes de traitement.

Ecrire un numéro sur l'immunothérapie dans les tumeurs thoraciques à l'occasion de la 17th World Conference on Lung Cancer (WCLC) aurait pu apparaître comme un défi il y a quelques années, et les auteurs se seraient sûrement trouvés confrontés à la fameuse difficulté redoutée de ceux qui écrivent, le “syndrome de la page blanche” ou “leucosélophobie”. La participation aux congrès de la fin d'année 2016 – tout d'abord à l'European Society for Medical Oncology (ESMO) puis à la WCLC – rassurera les plus inquiets : l'immunothérapie s'impose dans les congrès et se décline dans les différents types de tumeurs thoraciques, dans les sessions sur l'anatomopathologie ou sur la biologie moléculaire, et bien évidemment dans les différents stades et lignes de traitement.

auteur
Pr Denis MORO-SIBILOT
Pr Denis MORO-SIBILOT

Médecin
Pneumologie
CHU de Grenoble-Alpes, Grenoble
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale,
Oncologie thoracique
Mots-clés