Editorial

Trente ans de progrès dans la prise en charge du cancer du sein

Mis en ligne le 31/01/2022

Auteurs : Dr Bruno Cutuli

Lire l'article complet (pdf / 59,79 Ko)

Après presque deux ans de pandémie, les 43es Journées de la Société ­Française de Sénologie et de Pathologie Mammaire (SFSPM) ont pu se dérouler à Lyon sous un format mixte, en présentiel et à distance. Au total plus de mille personnes y ont participé.

Le thème choisi par l'équipe organisatrice d'Emmanuel Delay était particulièrement intéressant, car généralement peu abordé et peu documenté, à savoir comment éviter et traiter les effets indésirables et les complications des traitements du cancer du sein, et cela du diagnostic initial aux différentes phases de prise en charge de la maladie.

Après la leçon Charles-Marie Gros que j'ai présentée et qui a permis de balayer 30 ans de progrès dans la prise en charge du cancer du sein, les différentes sessions plénières ont illustré les possibilités de réduction des complications de la chirurgie (tant mammaire qu'axillaire) curatrice et reconstructrice et de la radiothérapie (effets indésirables aigus et tardifs) ; elles ont détaillé, en particulier, les nouvelles modalités de traitement, notamment l'hypofractionnement, ainsi que les améliorations techniques qui visent à minimiser la toxicité cardiaque et pulmonaire.

Deux sessions ont été consacrées à la prise en charge des effets indésirables des traitements systémiques : chimiothérapie, hormonothérapie et thérapies ciblées.

Plusieurs cas cliniques ont permis d'aborder différents problèmes, et les résultats de grandes études (par exemple CANTO) ont montré l'impact des effets indésirables sur l'observance des traitements, l'hormonothérapie en particulier.

Les trois dernières sessions ont été consacrées aux complications gynécologiques (avec ici encore les résultats de grandes études nationales) ainsi qu'aux problématiques socioprofessionnelles et psychologiques.

Le comité scientifique, animé et coordonné avec grande rigueur depuis de nombreuses années par Rémy Salmon, a sélectionné les communications qui vous sont présentées dans ce numéro sous forme d'abstracts, la majorité d'entre elles concernant des sujets en rapport avec le thème conducteur du congrès, d'autres faisant état de travaux novateurs dans des domaines très différents.

Les lecteurs pourront se documenter de façon complémentaire sur le site de la SFSPM : www.senologie.com.

Je souhaite à tous une sereine nouvelle année, avec à la tête de la SFSPM notre nouveau président Luc Ceugnart.

Notez que la 44e édition de nos journées se tiendra à Nice du 9 au 12 novembre 2022.


Liens d'interêts

B. Cutuli déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Bruno CUTULI

Médecin
Oncologie
Institut du cancer Courlancy, Reims
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Oncologie générale