Mise au point

Agents de réversion des traitements anticoagulants et antiplaquettaires : que doit savoir le cardiologue ?

Mis en ligne le 30/11/2019

Auteurs : A.C. Martin, A. Godier

  • La prise en charge des hémorragies graves associées aux anticoagulants oraux directs (AOD) et agents antiplaquettaires (AAP) associe toujours le traitement symptomatique et étiologique de l'hémorragie et éventuellement la réversion, dans l'objectif de restaurer l'hémostase.
  • La réversion des AOD est encore incertaine : les concentrés de complexe prothrombinique (CCP), activés ou non, ont une efficacité clinique controversée, les antidotes spécifiques ont un rapport bénéfice-risque mal documenté.
  • La réversion des AAP repose sur la transfusion plaquettaire, peu efficace en présence de ticagrélor, pouvant justifier le recours au rFVIIa, en attendant la mise à disposition de l'antidote spécifique en cours de développement.
Liens d'interêts

A. C. Martin et A. Godier déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Anne Céline MARTIN

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
Hôpital européen Georges-Pompidou, paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie
thématique(s)
Maladie coronaire
Mots-clés