Mise au point

Analyse de la consommation d'oxygène en pratique cardiologique

Mis en ligne le 22/01/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 182,39 Ko)
  • L'épreuve d'effort avec analyse des échanges gazeux est un examen essentiel pour le suivi et le pronostic de l'insuffisant cardiaque.
  • Sa réalisation et son interprétation réclament de la rigueur et des connaissances de la physiologie de l'effort.
  • L'analyse des paramètres fournis doit concerner autant leur cinétique que leurs valeurs chiffrées.
  • Le pronostic du patient comme les participations relatives des systèmes respiratoires, cardiovasculaires et musculaires à sa symptomatologie doivent être établis à partir d'une analyse multivariée.

L'épreuve d'effort (EE) maximale avec analyse des échanges gazeux (cardiopulmonary exercise testing [CPX]) est le véritable banc d'essai des capacités d'adaptations respiratoires, cardiovasculaires et musculaires squelettiques d'un organisme confronté aux contraintes d'un exercice. Bien connue des physiologistes et médecins du sport, l'utilisation du CPX s'est plus récemment imposée en pneumologie et en cardiologie. Les systèmes de recueil, d'analyse et de calcul actuels ont simplifié son utilisation en routine même si une exploitation rigoureuse de ses résultats reste justifiée. Il ne faut pas limiter l'intérêt de cette méthode d'exploration non invasive validée, facilement répétable et bien acceptée par les patients, au seul calcul du débit maximal d'oxygène (VO2 max).

auteur
Pr François CARRÉ

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
Hôpital Pontchaillou, CHU, Rennes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie
thématique(s)
Cardiologie du sport
Mots-clés