Mise au point

Effets diabétogènes des statines et des diurétiques thiazidiques : quelle pertinence en pratique ?

Mis en ligne le 21/09/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,38 Mo)

Dans le domaine cardiovasculaire, l’intérêt des statines et des diurétiques thiazidiques n’est plus débattu. En revanche, il persiste des discussions, voire des controverses, concernant les indicationsprécises de ces classes médicamenteuses et leur rapport bénéfice/risque dans un certain nombre de situations. L’un des objets du débat concerne le risque diabétogène d’un traitement à long terme avec ces molécules. En effet, de nombreuses observations ont mis en évidence une augmentation de l’incidence du diabète chez les patients traités par statines, d’une part, et diurétiques thiazidiques, d’autre part ; des explications mécanistiques ont été proposées. Nous passerons en revue séparément les arguments en faveur de l’effet diabétogène des statines et des thiazidiques et proposerons quelques recommandations pour la pratique clinique.

Points forts

  • Il n’y a pas de doute quant à l’efficacité des statines et des diurétiques thiazidiques dans la préventioncardiovasculaire des patients à haut risque. D’un autre côté, il est également démontré que les statinesaugmentent de façon significative le risque de diabète.
  • Les effets diabétogènes de ces 2 classes médicamenteuses sont dose-dépendants et surviennent plusvolontiers chez des patients à risque de diabète.
  • Il convient d’évaluer au cas par cas le rapport bénéfice/risque, en particulier pour l’utilisation de fortesdoses de traitement.
  • On peut proposer de s’aider des examens cardiovasculaires non invasifs tels que le score calcique coronaireet les échographies-dopplers artérielles détaillées, d’une part, et d’un score de risque de diabète,d’autre part, pour évaluer le rapport bénéfice/risque dans les cas douteux.
auteurs
Pr Boris HANSEL

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, Université Paris-Diderot, hôpital Bichat-Claude Bernard, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Philippe GIRAL

Médecin, Endocrinologie et métabolismes, AP-HP, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Cardiologie
Mots-clés