Mise au point

Effets de la pollution de l'air sur le système cardiovasculaire

Mis en ligne le 01/03/2019

Auteurs : T. Bourdrel, J.F. Argacha

  • La pollution de l'air est un facteur de risque majeur et indépendant de maladies cardiovasculaires (CV). La société américaine de cardiologie a récemment publié que l'impact de la pollution de l'air sur les maladies cardiovasculaires est similaire à celui de l'hypertension et du diabète.
  • Lors d'une exposition de 1 à plusieurs années, chaque palier annuel de 10 µg/m3 en particules fines et NO2 s'accompagne d'une augmentation moyenne de 11 et 13 % de la mortalité CV. Habiter à proximité d'un axe routier augmente la mortalité CV, le risque de score calcique coronarien élevé et d'AVC ischémique. À Tokyo, la réduction drastique des émissions diesel a permis une diminution de 11% de la mortalité CV entre 2003 et 2012.
  • Les études toxicologiques chez l'homme ont démontré que 1 h seulement d'exposition au diesel entraîne un stress oxydatif menant à une dysfonction endothéliale, une oxydation des lipoprotéines, une activation plaquettaire et leucocytaire ainsi qu'une inhibition des capacités de fibrinolyse.
Liens d'interêts

T. Bourdrel et J.F. Argacha déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts d’ordre financier.
T. Bourdrel est membre du collectif Strasbourg Respire.

centre(s) d’intérêt
Cardiologie
Mots-clés