Editorial

Faut-il dépister la fibrillation atriale chez tout le monde ?

Mis en ligne le 30/04/2021

Auteurs : Dr Arnaud Bisson, Pr Laurent Fauchier

Lire l'article complet (pdf / 151,70 Ko)

La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme de loin le plus fréquent touchant environ 2 à 4% de la population adulte avec un doublement attendu aucours des 50 prochaines années du fait du vieillissement de la population etde l'augmentation de ses facteurs de risque.

De plus, la FA est un grand pourvoyeur de morbimortalité associée dans un tiers des cas à une insuffisance cardiaque qu'elle induit ou aggrave. Elle est responsable d'un sur-risque thromboembolique important puisqu'elle multiplie le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) par 5. Un AVC sur 5 peut être attribué à la FA qui en est bien souvent la première manifestation. Ces AVC ont un plus mauvais pronostic en termes de morbimortalité. Si nous ajoutons à cela le risque accru dedépression, de démence et l'altération de la qualité de vie qui en découle, la FA est responsable d'un coût important pour nos populations et nos systèmes de santé. ( ... )

 


FIGURES

Liens d'interêts

A. Bisson déclare avoir des liens d’intérêts avec Bayer, AstraZeneca et Medtronic (consultant, orateur, formations).

L. Fauchier déclare avoir des liens d’intérêts avec Bayer, BMS Pfizer, Boehringer Ingelheim, Medtronic, Novartis et XO (consultant, orateur).

auteurs
Dr Arnaud BISSON

Médecin, Cardiologie et maladies vasculaires, Hôpital Trousseau, CHRU, Tours, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Laurent FAUCHIER

Médecin, Cardiologie et maladies vasculaires, Hôpital Trousseau, CHRU, Tours, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Cardiologie
thématique(s)
Fibrillation atriale