Editorial

Faut-il renoncer à la prévention primaire ? Commentaire sur l'essai DANCAVAS

Mis en ligne le 30/09/2022

Auteurs : Pr Philippe Gabriel Steg

Lire l'article complet (pdf / 859,36 Ko)

Prévenir vaut mieux que guérir. L'adage est bien connu et pourtant, en France, la prévention cardiovasculaire n'est pas toujours bien vue, ni par les pouvoirs publics, ni par les professionnels de santé. Les arguments opposés à une politique active de dépistage et de prévention cardiovasculaires sont multiples.

La France occupe une position privilégiée en Europe en termes de maladies cardiovasculaires, et celles-ci ne sont que la deuxième cause de décès derrière les cancers. ( ... )

 

Liens d'interêts

P.G. Steg déclare avoir des liens d’intérêts avec Amarin, Bayer, Sanofi, Servier (bourses de recherche) ; Amarin, Amgen, AstraZeneca, Bayer, Bristol-Myers Squibb, Idorsia, Janssen, Kowa, Novartis, Novo-Nordisk, Pfizer, Regeneron, Sanofi, Servier (essais cliniques, orateur ou consultant) ; éditeur associé senior à Circulation.

auteur
Pr Philippe Gabriel STEG
Pr Philippe Gabriel STEG

Médecin
Cardiologie et maladies vasculaires
Hôpital Bichat, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Cardiologie