Mise au point

FFR et iFR, la révolution de la physiologie coronaire dans la pratique quotidienne

Mis en ligne le 31/10/2019

Auteurs : S. Porouchani, A. Cosenza, F. Vincent, C. Delhaye, P. Dupouy, E. Van Belle

Tout geste de revascularisation coronaire doit être justifié par une preuve d'ischémie myocardique. En ce sens, l'utilisation de la FFR et de l'iFR devrait être systématique lors de toute coronarographie non blanche. Ces index physiologiques ont la particularité d'être spécifiques de l'étage épicardique et très performants pour la localisation de l'ischémie contrairement aux tests non invasifs. Il est désormais même possible d'établir une cartographie physiologique précise de l'arbre coronaire grâce à l'utilisation du pull back, ce qui nous permet de prédire le gain physiologique de toute angioplastie. Ces index nous donnent ainsi la capacité de passer de l'évaluation par territoire myocardique à l'évaluation par artère, puis par lésion.

Ils sont très simples d'utilisation, peu coûteux, et leur impact clinique et thérapeutique est majeur, car ils permettent la réorientation de plus de 40 % des patients vers le traitement le plus adapté. Ainsi, le couple angiographie/physiologie systématique devrait devenir le présent de notre pratique quotidienne en salle de cathétérisme.

Liens d'interêts

É. Van Belle déclare être consultant pour St Jude/Abbott et avoir reçu des honoraires de Volcano/Philips.

S. Porouchani, A. Cosenza, F. Vincent, C. Delhaye, P. Dupouy déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

centre(s) d’intérêt
Cardiologie
thématique(s)
Maladie coronaire
Mots-clés