Mise au point

Quel traitement antithrombotique chez le patient coronarien stable en fibrillation atriale ?

Mis en ligne le 30/09/2019

Auteurs : G. Lemesle, G. Schurtz

  • Le traitement antithrombotique optimal chez le patient coronarien stable et en FA reste débattu en raison de l'absence de données scientifiques robustes. Cette situation clinique est fréquente.
  • Le traitement ACO doit être prescrit sauf sur-risque hémorragique majeur.
  • L'impact de l'adjonction de l'aspirine (ou autre SAPT) à une ACO est incertain sur les événements ischémiques.
  • L'association ACO et SAPT augmente le risque hémorragique de façon significative.
  • Une ACO en monothérapie semble donc être ici le traitement par défaut.
  • Toutefois, en cas de haut risque thrombotique résiduel, si une association ACO et SAPT est souhaitée, un AOD doit être privilégié en raison de leur meilleur rapport bénéfice/risque (versus les AVK).
  • L'étude AQUATIC devrait permettre d'apporter des éléments de réponse.
Liens d'interêts

G. Lemesle déclare avoir des liens d’intérêts avec Amgen, AstraZeneca, Bayer, BMS, Boehringer Ingelheim, MSD, Novartis, Pfizer, Sanofi Aventis et Servier.

G. Schurtz déclare avoir des liens d’intérêts avec Abiomed et AstraZeneca.

auteurs
Pr Gilles LEMESLE

Médecin, Cardiologie et maladies vasculaires, Institut Coeur-Poumon, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Guillaume SCHURTZ

Médecin, Cardiologie et maladies vasculaires, Institut Coeur-Poumon, CHRU, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Cardiologie
thématique(s)
Fibrillation
Mots-clés