Dossier

Cardiomyopathie du péripartum

Mis en ligne le 12/06/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 213,50 Ko)
»» La cardiomyopathie du péripartum est une cause rare de cardiomyopathie dilatée.
»» Le diagnostic repose sur l’association d’un tableau d’insuffisance cardiaque (IC) clinique et d’une dysfonction systolique ventriculaire gauche.
»» Le diagnostic différentiel doit écarter l’infarctus du myocarde, la myocardite, la cardiomyopathie familiale, ainsi que les antécédents de traitement par anthracyclines.
»» Les facteurs de risque sont l’âge maternel avancé (plus de 30 ans), la multiparité, la grossesse gémellaire, l’origine africaine, l’obésité, l’hypertension artérielle gravidique et la tocolyse prolongée.
»» Le traitement est identique à toute autre forme d’IC systolique aiguë. Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion sont contre-indiqués durant la grossesse. L’introduction d’un anticoagulant doit être envisagée en cas de fonction systolique inférieure à 25 %, en raison du risque emboligène accru.
»» On observe une récupération intégrale de la fonction systolique dans 50 % des cas. Toute grossesse ultérieure doit être déconseillée, surtout en cas de dysfonction systolique persistante.
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés