Dossier

Comment préserver l’ovaire lors des kystectomies ?

Mis en ligne le 12/12/2012

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 266,69 Ko)
»» Du parenchyme ovarien est retrouvé dans 92 % des pièces de kystectomie pour endométriome et 82 % des kystes non endométriosiques.
»» L’excision des endométriomes altère significativement l’hormone anti-Müllérienne.
»» En fécondation in vitro, l’ovaire opéré d’endométriome produit moins d’ovocytes, et même aucun dans 13 % des cas. Après kystectomie bilatérale pour endométriome, 2,6 % des patientes présentent une défaillance ovarienne.
»» La kystectomie en première intention reste la référence. L’hémostase électrique (mono- ou bipolaire) est à éviter. La suture ovarienne lui est préférable.
»» L’électrocoagulation du kyste est à proscrire. La vaporisation au laser ou au plasma sont des alternatives intéressantes.
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés