Dossier

Comprendre les mécanismes d'interactions médicamenteuses pour mieux gérer la contraception

Mis en ligne le 31/10/2022

Auteurs : G. Plu-Bureau, B. Raccah-Tebeka

  • Prendre en compte le risque de diminution de l'efficacité contraceptive lié à une interaction médicamenteuse et ce quels que soient la voie d'administration et le type de molécules utilisées pour la contraception.
  • Attention aux médicaments qui diminuent l'absorption : importance du décalage de 2 heures entre les prises des 2 molécules.
  • Si traitement inducteur enzymatique : préférer une méthode non hormonale ou le DIU au lévonorgestrel.
  • Si traitement inhibiteur : attention aux contraceptions estroprogestatives fortement dosées en ­éthinylestradiol.
  • Choisir la bonne contraception d'urgence selon les éventuelles autres molécules utilisées.
Liens d'interêts

G. Plu-Bureau et B. Raccah-Tebeka déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Pr Geneviève PLU-BUREAU

Médecin, Gynécologie, Hôpital Port-Royal, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Brigitte RACCAH-TEBEKA

Médecin, Gynécologie, Hôpital Robert Debré, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés