Dossier

Écoulements mamelonnaires non lactescents

Mis en ligne le 28/09/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 625,66 Ko)

L'écoulement mamelonnaire (non lactescent, non verdâtre) uni-orificiel est toujours suspect de cancer ou de lésions proliférantes et atypiques. La cytologie d'écoulement garde sa place si la clinique et la mammographie ne sont pas contributives. L'IRM a fait progresser l'imagerie, mais ses indications restent à préciser. La pyramidectomie ne serait peut-être plus systématique mais, actuellement, il n'y a pas de consensus sur la possibilité de surveillance après un résultat de biopsie bénigne.

L'écoulement mamelonnaire est un motif de consultation relativement fréquent en sénologie. Nous ne parlerons presque que des écoulements unilatéraux uni-orificiels pour lesquels un cancer est toujours redouté malgré l'étiologie bénigne de la majorité d'entre eux. Le diagnostic est difficile en l'absence de tumeur, mais les nouvelles techniques d'imagerie, IRM principalement, ont grandement fait progresser l'exploration. Pourra-t-on pour autant se contenter de surveiller les patientes dont le bilan est rassurant pour leur éviter la chirurgie ?

Liens d'interêts

F. Perret déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Francine PERRET

Médecin
Gynécologie
Hôpital Saint-Louis, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique,
Sénologie
Mots-clés