Dossier

Gestion du deuxième stade du travail : quelles nouveautés en 2018 ?

Mis en ligne le 20/11/2018

Mis à jour le 23/11/2018

Auteurs : C. Le Ray

  • Les données publiées ne permettent pas de définir une durée maximale à dilatation complète avant de commencer les efforts expulsifs. Devant un rythme cardiaque fœtal rassurant et une présentation fœtale ne progressant pas rapidement, attendre 3 heures à dilatation complète semble raisonnable.
  • Au-delà de 3 heures de 2e stade, le risque maternel, en particulier d'hémorragie du post-partum, augmente mais les interventions visant à diminuer la durée du travail (oxytocine, accouchement instrumental, épisiotomie) sont également à risque de complications maternelles.
  • Le “dogme français” des 30 mn d'efforts expulsifs maximum est maintenant révolu. Lorsque l'état fœtal et maternel est rassurant, il n'y a pas de raison de limiter arbitrairement la durée des efforts expulsifs.
Liens d'interêts

C. Le Ray déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Camille LE RAY

Médecin
Gynécologie
Maternité Port-Royal, AP-HP, hôpital Cochin, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
thématique(s)
Obstétrique
Mots-clés