Dossier

Grossesse et addictions : un modèle de réseau personnalisé de soins

Mis en ligne le 25/02/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 234,03 Ko)
Le suivi de grossesse chez une femme enceinte souffrant d’addiction s’est radicalement transformé à la fin des années 1990. L’écoute de la demande des femmes a permis de mettre au point un premier accueil bienveillant, base de la confiance, puis un suivi médical resserré, une coordination efficace, des collaborations avec la pharmacovigilance, l’addictologue, le psychiatre selon les cas, un soutien social parfois, une rencontre anténatale avec un pédiatre, des liens étroits avec les acteurs de proximité. L’impact sur la sécurité globale des futures mères est remarquable. L’amélioration du devenir de l’enfant est notoire, tant sur le plan développemental qu’affectif. Actuellement, les mêmes principes de travail s’avèrent reproductibles sur les situations de grande vulnérabilité psychique ou sociale.
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés