Dossier

Iatrogenèse en analgésie obstétricale

Mis en ligne le 23/12/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,33 Mo)
La céphalée par brèche méningée est la complication iatrogène la plus courante en analgésie obstétricale. Toute parturiente doit être informée de l’éventualité de sa survenue. L’organisation des soins en salle d’accouchement doit impérativement s’attacher à la prévention des erreurs de voie d’administration des médicaments. La fièvre de mécanisme inflammatoire ou infectieux en cours de travail sous analgésie périmédullaire est plus fréquente que lors du travail sans analgésie périmédullaire. Les morphiniques modernes utilisés en mode auto-administré présentent des risques de dépression respiratoire maternelle. Des erreurs de raisonnement sur les contre-indications à l’analgésie périmédullaire peuvent conduire à des décisions médicales absurdes. Enfin, le retentissement sur le développement cognitif de l’enfant est un domaine à défricher.
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés