Dossier

Iatrogenèse en obstétrique

Mis en ligne le 23/12/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 918,42 Ko)

Dans le domaine de l’obstétrique, compte tenu de la présence du fœtus, certaines pratiques peuvent avoir des effets iatrogènes non attendus et difficiles à évaluer.

Cette iatrogénie peut être médicamenteuse, avec des conséquences sur le fœtus (exemple des anti-inflammatoires non stéroïdiens) ou, à long terme, sur le devenir des enfants (exemple des corticoïdes).

Il est ainsi indispensable de disposer d’études avec un suivi néonatal à moyen et long terme si l’on veut juger des effets des médicaments administrés en anténatal.

Enfin, les effets délétères non attendus d’un dépistage peuvent s’apparenter à de la iatrogénie (exemple de l’échographie du fœtus). L’évaluation d’une méthode de dépistage ne doit donc pas se limiter à la valeur diagnostique mais doit aussi étudier les bénéfices et les inconvénients de son utilisation en termes de santé.

auteur
Pr François GOFFINET
Pr François GOFFINET

Médecin
Gynécologie
Maternité Port-Royal, AP-HP, groupe hospitalier Cochin, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
thématique(s)
Obstétrique
Mots-clés