Dossier

Iatrogenèse en obstétrique : réflexion autour des médicaments

Mis en ligne le 23/12/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 157,45 Ko)

La iatrogenèse médicamenteuse est mal connue. Elle paraît importante, mais très peu de données épidémiologiques portent sur les services de gynécologie ou d’obstétrique. Des études dans ces environnements spécifiques seraient nécessaires pour quantifier l’incidence et la gravité de tels événements.

Une prise médicamenteuse chez une femme enceinte fait courir 2 fois plus de risque qu’en dehors de la grossesse : un risque pour la mère et un pour l’enfant à naître. C’est pour cela que les prescriptions doivent être parcimonieuses, et ne comporter que les médicaments qui apportent un fort bénéfice et qui sont bien évalués pendant la grossesse.

Devant tout symptôme, il faut évoquer la responsabilité éventuelle d’un médicament, y compris s’il a été pris bien avant l’apparition des symptômes ou si son mode d’exposition est peu visible (automédication, transfert via le lait, etc.).

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
thématique(s)
Obstétrique
Mots-clés