Dossier

Nouveaux dispositifs de photothérapie néonatale

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : S. Mordon

L'ictère du nourrisson est une maladie qui touche une majorité de nouveau-nés et particulièrement les prématurés lors des premiers jours de vie. Il concerne 60 % des nouveau-nés à terme et 80 % des nouveau-nés prématurés. Depuis la première photothérapie proposée en juin 1957 par le Dr Richard J. Cremer, de nombreux dispositifs ont pu être conçus et évalués en clinique. Aujourd'hui, les dispositifs de photo­thérapie reposent sur différentes technologies : tubes fluorescents, lampes halogènes, ou LED. Ces dispositifs émettent une lumière de longueur d'onde comprise entre 430 et 490 nm. Le développement récent de dispositifs intégrant des fibres optiques offre la possibilité de concevoir des dispositifs d'illumination portables où le lien mère-enfant peut être préservé lors de l'illumination. Des progrès restent encore à réaliser, en particulier sur un choix plus adapté de la longueur d'onde de traitement et une meilleure reproductibilité de la dose délivrée. À terme, la photothérapie sur plusieurs cycles devra être évaluée car elle permettrait de diminuer les doses de lumière délivrées.

Liens d'interêts

S. Mordon déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Pr Serge MORDON

Médecin
Professeur de recherche INSERM 1189-ONCO-THAI, Lille
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés