Dossier

Les patientes souhaitent-elles une chirurgie ambulatoire ?

Mis en ligne le 12/12/2012

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 329,61 Ko)
»» La chirurgie ambulatoire est en pleine expansion en France. Elle reste cependant très en retard sur les pays anglo-saxons et scandinaves.
»» La majorité de l’activité ambulatoire en gynécologie concerne les aspirations curetages pour fausse couche et interruption volontaire de grossesse, et les prélèvements d’ovocytes.
»» Pour ce qui est de l’activité chirurgicale à proprement parler, le taux d’ambulatoire reste inférieur à la moyenne nationale.
»» De nombreux actes sont déjà réalisés en ambulatoire. La généralisation de leur pratique devrait nous permettre d’approcher un taux de 80 % d’ambulatoire.
»» Si l’enjeu est majeur en terme d’économie de la santé, le développement de l’ambulatoire n’est possible qu’en améliorant la qualité de nos prises en charge que ce soit la pertinence de nos diagnostics et de nos stratégies thérapeutiques, l’amélioration de notre technicité, le traitement de la douleur, la réhabilitation des malades ou de l’organisation des structures de soins.
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés