Dossier

Place actuelle de la TEP au 18-FDG dans les cancers gynécologiques et mammaires

Mis en ligne le 01/11/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,15 Mo)
  • La TEP-TDM n'a pas sa place à tous les stades de la prise en charge des cancers gynécologiques et mammaires.
  • Son utilisation doit être ciblée et adaptée en fonction des référentiels de prise en charge des différents cancers.

La tomographie par émission de positons (TEP) au 18-fluorodéoxyglucose est une technique d'imagerie médicale par scintigraphie couplée systématiquement à un scanner à rayons X (TEPTDM). Elle combine l'injection d'un traceur radioactif analogue du glucose (18-FDG) se distribuant préférentiellement dans les organes ayant des besoins élevés en énergie et l'utilisation d'une caméra capable de détecter de très faibles quantités de radioactivité dans le corps, et d'en faire une image corps entier scanographique. Devant les évolutions techniques et le recours à l'imagerie dans les différentes stratégies de prise en charge des cancers, il convient de faire le point sur la place de la TEP-TDM dans les cancers gynécologiques et mammaires.

auteurs
M Mélanie FRIGENZA

Médecin, Gynécologie, Hôpital de l’Archet 2, CHU de Nice , Nice, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr André BONGAIN

Médecin, Gynécologie, CHU de Nice, NICE CEDEX 3, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique,
Oncologie gynécologie,
Oncologie sénologie
Mots-clés