Dossier

Prévention de l'allo-immunisation Rhésus D chez les patientes de groupe Rhésus D négatif – Mise à jour des RPC du CNGOF 2005

Mis en ligne le 06/05/2018

Auteurs : Recommandations élaborées par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français

Lire l'article complet (pdf / 92,96 Ko)

Mesures générales au cours de la grossesse

Une double détermination de groupe sanguin Rhésus (Rh) D et une recherche d'agglutinines irrégulières (RAI) doivent être obtenues dès le premier trimestre de la grossesse chez toutes les femmes.

Si la femme est RhD négatif :

  • une information doit être délivrée sur l'immunisation anti-RhD : dépistage, suivi, prévention. À cette occasion, le groupe RhD du conjoint est à documenter ;
  • si le conjoint est de groupe RhD positif ou inconnu, un génotypage RhD fœtal sur sang maternel est réalisé à partir de 11 semaines d'aménorrhée (SA), que la grossesse soit monofœtale ou multiple (figure).

Conduite à tenir en cours de grossesse en fonction des résultats du génotypage

Si le fœtus a un génotype RhD positif, la grossesse est incompatible dans le système RhD, donc la femme à risque d'allo-immunisation. L'immunoprophylaxie Rh devra être réalisée par injection d'immunoglobulines (Ig) Rh (prophylaxie ciblée en cas d'événement à risque et systématique à 28 SA).

Si le fœtus a un génotype RhD négatif sur un premier prélèvement, un contrôle devra être effectué sur un second prélèvement réalisé après 15 SA et avec au moins 15 jours de délai par rapport au premier prélèvement. Si le fœtus est confirmé RhD négatif sur le second prélèvement, la prévention de l'allo-immunisation Rh en cours de grossesse n'est pas utile.

Si le génotype fœtal RhD ne peut être déterminé sur 2 prélèvements, le fœtus devra être considéré comme RhD positif, et la grossesse en situation d'incompatibilité, donc à risque d'immunisation. L'immunoprophylaxie Rh devra être réalisée par injection d'IgRh ciblée en cas d'événement à risque et systématique à 28 SA.

Conduite à tenir à l'accouchement en fonction des résultats du génotypage fœtal RhD en cours de grossesse

Si le génotypage fœtal RhD était positif pendant la grossesse et le document disponible à l'accouchement :

  • il n'est pas utile de réaliser un groupe Rh du nouveau-né ;
  • l'immunoprophylaxie Rh par IgRh devra être réalisée dans les 72 heures après l'accouchement et la dose d'IgRh adaptée au Kleihauer.

Si le génotypage fœtal RhD était négatif, indéterminé ou non réalisé en cours de grossesse :

  • le groupe RhD du nouveau-né sera réalisé à la naissance ;
  • l'immunoprophylaxie du post-partum sera décidée en fonction de ce groupe.■

FIGURES

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique,
Urologie
thématique(s)
Obstétrique
Mots-clés