Dossier

Prolactinome et grossesse

Mis en ligne le 01/12/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 143,62 Ko)
» Les agonistes dopaminergiques doivent être interrompus dès le diagnostic de grossesse dans le cas des microprolactinomes ou des petits macroprolactinomes (< 12 mm).
» La bromocriptine est le seul agoniste dopaminergique à avoir l’AMM au cours de la grossesse.
» Il n’a pas été montré de risque pour le foetus avec la cabergoline, mais le recul d’utilisation est moins long.
» L’allaitement est autorisé dans le cas des microprolactinomes. Dans le cas des macroprolactinomes, il est à discuter en fonction de la distance entre les voies visuelles et l’adénome.
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés