Dossier

Recherche sur l'embryon humain : le point après la révision de la loi de bioéthique de 2021

Mis en ligne le 30/04/2022

Auteurs : A. Reignier, S. Loubersac, J. Lammers, L. David, T. Fréour

  • La recherche sur l'embryon humain est autorisée mais reste limitée en raison de la rareté des embryons disponibles et de l'encadrement législatif restrictif.
  • Les embryons congelés issus de FIV et dépourvus de projet parental peuvent être conservés jusqu'à 5 ans et intégrer un projet de recherche.
  • Dans le cadre de la recherche, les technologies permettant l'édition de génome dans l'embryon humain sont dorénavant autorisées.
  • Dans le cadre de projets de recherche spécifiquement autorisés, la limite de culture in vitro des embryons humains a été prolongée de 7 à 14 jours.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article. Ils précisent qu’ils ont actuellement des projets de recherche autorisés sur l’embryon humain, et ont participé aux rencontres citoyennes et aux auditions parlementaires en lien avec la révision de la loi de bioéthique.

auteurs
Dr Arnaud REIGNIER

Médecin, Biologie médicale, CHU, Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Thomas FRÉOUR

Médecin, Biologie médicale, CHU, Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés