Dossier

Session infertilité : que ­faut-il retenir ?

Mis en ligne le 30/04/2019

Auteurs : C. Loiseau, D. Deseine, C. Dreux, P. Jeanneteau, G. Legendre, P. Descamps, P.E. Bouet

  • Il existe de nombreux protocoles de soutien de la phase lutéale mais aucune différence significative d'efficacité ou de sécurité n'est retrouvée lorsqu'ils sont comparés. Une meilleure tolérance de la voie orale par rapport à la voie vaginale (plus fréquemment utilisée en France) est en revanche observée.
  • Le taux de naissances vivantes n'est pas inférieur après un TEC qu'après un TEF.
  • La stimulation en phase lutéale et la double stimulation peuvent avoir un intérêt dans le cadre de la préservation de la fertilité.
  • Des études semblent indiquer un taux de FC plus important lors de TEC en cycle substitué qu'en cycle naturel.
  • Aucun des nombreux traitements adjuvants utilisés en cas d'endomètre fin n'a fait la preuve de son efficacité.
  • Plusieurs tests génétiques et immunologiques sont apparus récemment pour déterminer la fenêtre d'implantation optimale selon la réceptivité endométriale.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Charline LOISEAU

Médecin, Gynécologie, CHU d’Angers, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Pauline JEANNETEAU

Médecin, Gynécologie, CHU, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Guillaume LEGENDRE

Médecin, Gynécologie, CHU, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Philippe DESCAMPS

Médecin, Gynécologie, CHU, Angers, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
thématique(s)
Fertilité
Mots-clés