Dossier

Traitements innovants dans la prise en charge de l'atrophie vulvovaginale

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : F. Marchand-Lamiraud

  • Le vieillissement naturel et la déprivation estrogénique sont la première cause d'atrophie vulvovaginale.
  • La carence estrogénique apparaît avec la ménopause mais aussi sous hormonothérapie adjuvante dans le traitement des cancers du sein.
  • Les traitements hormonaux classiques ont des contre-indications et l'observance des traitements topiques est faible sur le long terme.
  • L'acide hyaluronique gynécologique est le traitement de la sécheresse vestibulaire et de la dyspareunie d'intromission.
  • Les traitements physiques d'apparition récente, tels que le laser, la radiofréquence, les LED, associés ou non ont une très bonne efficacité sur l'atrophie vulvovaginale ; ils améliorent considérablement la qualité de vie de la femme et sa vie sexuelle.
Liens d'interêts

L’auteure déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Fabienne MARCHAND-LAMIRAUD

Polyclinique de l'Atlantique, Saint-Herblin
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gynécologie et obstétrique
Mots-clés