Dossier

Adénocarcinome du pancréas : quels traitements proposer en 2017 et quelles sont les thérapeutiques d'avenir ?

Mis en ligne le

Mis à jour le 18/04/2017

Auteurs : Louis Buscail, Barbara Bournet

  • Il est capital de raccourcir le délai entre la première consultation et le primotraitement incluant : dia–gnostic histologique, évaluation de la douleur, de l'état nutritionnel et de l'état psychologique du patient.
  • Les soins de supports seront toujours à considérer.
  • Les cancers résécables (15 %) et réséqués reçoivent une chimiothérapie adjuvante à base de gemcitabine ou de 5-FU et acide folinique.
  • Les cancers non résécables et non métastatiques (30 à 35 %) sont subdivisés en “borderline” et “localement avancés vrais” : les borderline peuvent bénéficier d'un traitement néoadjuvant en cours de validation par FOLFIRINOX, les localements avancés relèvent d'une chimiothérapie en fonction de l'âge et du score OMS.
  • Les cancers métastatiques (50 à 55 %) sont traités par soins de support et/ou chimiothérapie par FOLFIRINOX (< 75 ans, OMS ≤ 1) ou par gemcitabine (≥ 75 ans, OMS ≥ 2).
Liens d'interêts

L. Buscail et B. Bournet déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Pr Louis BUSCAIL

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CHU, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Barbara BOURNET

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, CHU Rangueil, Toulouse, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Hépatologie
Mots-clés