Dossier

Affections proctologiques de la femme enceinte

Mis en ligne le 17/12/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,27 Mo)
  • La prévalence de la pathologie hémorroïdaire chez les femmes enceintes est augmentée.
  • Les thromboses hémorroïdaires sont le plus souvent oedémateuses ; leur incision ou excision n'est, par conséquent, possible qu'exceptionnellement possible.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ne peuvent être utilisés après la 24e semaine d'aménorrhée. Ils peuvent être remplacés par une corticothérapie par voie orale.
  • Toutes les affections proctologiques peuvent survenir au cours de la grossesse, et en particulier la pathologie fissuraire.
  • Le traitement de la constipation liée à la grossesse ne doit pas être négligé.

Si la grossesse et l'accouchement sont généralement considérés comme des épisodes heureux de la vie féminine, ces événements peuvent s'entacher d'affections proctologiques douloureuses bien moins agréables. Toutes les affections proctologiques peuvent s'observer lors de la grossesse, mais la pathologie la plus fréquente est la thrombose hémorroïdaire. La constipation est souvent à l'origine de cette pathologie.

Liens d'interêts

L’auteur déclare avoir des liens d’intérêts avec Gilead, BMS, MSD, AbbVie, Janssen, Mayoly-Spindler (boards, invitation à des workshops ou à des congrès).

auteur
Dr Agnès SENÉJOUX

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Centre hospitalier privé Saint-Grégoire, Rennes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Gynécologie et obstétrique
thématique(s)
Obstétrique
Mots-clés