Dossier

Alimentation anti-inflammatoire et MICI : où en sommes-nous en 2021 ?

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : F.M. Ruemmele

  • L'alimentation industrielle contient des éléments pro-inflammatoires potentiellement impliqués dans l'inflammation intestinale.
  • L'exclusion de ces aliments est un traitement d'induction efficace contre la maladie de Crohn. Il intervient en amont de la cascade d'inflammation en modifiant des facteurs microbiens et autres.
  • La nutrition entérale exclusive (soit par sonde nasogastrique, soit per os) est utilisée depuis plus de 20 ans ; récemment sont apparues des diètes d'exclusion rendant l'alimentation anti-inflammatoire potentiellement plus acceptable pour les patients.
  • Une alimentation anti-inflammatoire peut également être utilisée pour le maintien de la rémission dans la durée.
  • Le traitement nutritionnel peut potentiellement remplacer un traitement médicamenteux ou peut être utilisé en plus des médicaments.
Liens d'interêts

F.M. Ruemmele déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Nestlé, Pfizer, Celgene, MSD, Johnson and Johnson, Janssen, Takeda, Biogen, BMS.

auteur
Pr Franck RUEMMELE

Médecin
Pédiatrie
Centre de référence maladies digestives rares (MaRDI), hôpital Necker, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Gastroentérologie
thématique(s)
Maladie de Crohn,
MICI
Mots-clés