Cas clinique

Grand Prix hépatocarcinome 2021 – 1er lauréat – Un cas de carcinome hépatocellulaire métastatique guéri par un traitement ­antiangiogénique systémique exclusif

Mis en ligne le 28/02/2022

Auteurs : A. Boilève, V. Boige

  • Les carcinomes hépatocellulaires (CHC) sont responsables de plus de 600 000 décès par an dans le monde. La plupart des patients ne peuvent pas recevoir de traitement à visée curative (résection chirurgicale, transplantation hépatique ou destruction per-­cutanée), car le diagnostic est en général fait à un stade avancé. Le sorafénib, inhibiteur multikinase anti-angiogénique, a été la première molécule approuvée en 2008 pour les CHC non résécables. Le bévacizumab est, quant à lui, un anticorps monoclonal ciblant le VEGF-A qui a été récemment approuvé en combinaison avec l'atézolizumab dans les CHC avancés [1]. Quelques cas de rémission complète après traitement anti-angiogénique ont été décrits, mais aucun avec la description du portrait moléculaire de la tumeur. Nous rapportons ici le cas d'un patient avec un CHC polymétastatique non seulement en réponse complète, mais aussi guéri après un traitement systémique exclusif par bévacizumab, chez qui il a été possible d'établir un portrait moléculaire exhaustif à la recherche d'anomalies spécifiques susceptibles d'expliquer l'efficacité spectaculaire et durable de ce traitement.
Liens d'interêts

A. Boilève déclare ne pas avoir de liens d’intérêts enrelation avec cet article.

V. Boige déclare avoir des liens d’intérêts avec Roche (consulting et symposiums).

auteurs
Dr Alice BOILÈVE

Médecin, Oncologie, Institut Gustave-Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Valérie BOIGE

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Institut Gustave- Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Oncologie digestif
thématique(s)
Carcinome hépatocellulaire
Mots-clés