Dossier

Complications gastroentérologiques de l'immunothérapie anticancéreuse

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : A. Amiot, C. Bellanger, A. Meyer, C. Bresteau, T. Lazure, A. Martin, L. Marthey, R. Abdallah, F. Carbonnel

L'immunothérapie anticancéreuse est en plein essor grâce au développement des inhibiteurs du checkpoint immunitaire. Ces anticorps monoclonaux permettent de stimuler l'immunité antitumorale de l'hôte, mais peuvent parfois être responsables d'une toxicité digestive immunomédiée mimant une maladie inflammatoire chronique de l'intestin. Dans cette revue, nous abordons les données ayant trait au diagnostic et à la prise en charge de ces entérocolites consécutives à l'utilisation d'inhibiteurs de checkpoint immunitaire.

Liens d'interêts

A. Amiot déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Ferring, Hospira, Janssen, Takeda, Gilead, Biocodex et MSD.

L. Marthey déclare avoir des liens d’intérêts avec Takeda.

F. Carbonnel déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Amgen, Astra, BMS, Enterome, Ferring, Janssen, Medtronic, Merck, MSD, Pfizer, Pharmacosmos, Pileje, Roche et Takeda.

C. Bellanger, A. Meyer, C. Bresteau, T. Lazure, A. Martin et R. Abdallah déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Pr Aurélien AMIOT

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital du Kremlin-Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Franck CARBONNEL

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital de Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Gastroentérologie,
Oncologie digestif
Mots-clés