Dossier

Dysfonction sexuelle et cirrhose

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : M. Rudler, C. Bouzbib

La dysfonction sexuelle est définie par l'existence de l'un des symptômes suivants : une baisse de la libido, une dysfonction érectile ou une féminisation chez l'homme ; une baisse de la libido, une dyspareunie ou une anorgasmie chez la femme. Au cours de la cirrhose, seule la prévalence de la dysfonction érectile a bien été étudiée : des travaux récents montrent qu'elle varie de 66 à 85 %, et qu'elle est associée à un âge avancé, à la gravité de la cirrhose, et probablement à des troubles neurocognitifs, tels que l'encéphalopathie hépatique minime. À ce jour, il n'existe aucun travail évaluant la dysfonction sexuelle dans une population de femmes atteintes de cirrhose.

Dans cette mise au point, nous aborderons les hypothèses physiopathologiques de la dysfonction sexuelle au cours de la cirrhose, les méthodes d'évaluation et les thérapeutiques qui peuvent être mises en place actuellement.

Liens d'interêts

M. Rudler et C. Bouzbib déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Marika RUDLER

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière − Charles-Foix, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Charlotte BOUZBIB

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Gastroentérologie
Mots-clés