Cas clinique

Un gaz pas si hilarant que cela…

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : V. Davy

Monsieur T., jeune homme de 19 ans, sans emploi, consulte aux urgences de notre hôpital pour un trouble de la marche. Il ne présente pas d'antécédent significatif. Il rapporte la survenue, une semaine auparavant, de paresthésies et d'un engourdissement des pieds remontant jusqu'aux jambes en 48 heures puis touchant les mains. Ceux-ci s'accompagnent rapidement d'une instabilité à la marche.

L'examen clinique retrouve une ataxie proprioceptive marquée avec élargissement du polygone de sustentation et signe de Romberg. Le testing moteur indique un déficit proximal aux membres inférieurs avec ilio-psoas à 4/5. Les réflexes tendineux sont abolis aux membres inférieurs et diminués aux membres supérieurs. L'examen sensitif retrouve une apallesthésie complète aux membres inférieurs et une hypopallesthésie aux membres supérieurs. En revanche, l'examen n'indique pas de signes de Babinski ou de Hoffman, ni d'atteinte des paires crâniennes ou de trouble vésicosphinctérien. ( ... )

Liens d'interêts

V. Davy déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Vincent DAVY

Médecin
Neurologie
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Hépatologie
Mots-clés