Dossier

LIBAN – Épidémiologie des MICI au Liban

Mis en ligne le 28/02/2022

Auteurs : A. Abou Rached, J. Saniour, F. Yared, R. El Bacha, P. Khalil, M. Abi Khalil, J. Bou Jaoudeh

Les pays occidentaux ont été considérés comme ayant une prévalence élevée de MICI, alors que le Moyen-Orient a connu une incidence plus faible de MICI, mais récemment on a noté une augmentation significative de l'incidence, qui serait probablement liée à une “occidentalisation” accrue de ces pays. Malgré les récentes données sur l'augmentation de l'incidence des MICI dans les pays arabes, les données sur les caractéristiques des patients atteints de MICI et l'évolution de la maladie sont très limitées. Au Liban, il existe très peu de données épidémiologiques sur les MICI et une absence totale de données sur les caractéristiques cliniques (âge, phénotypes) de la maladie.

Liens d'interêts

A. AbouRached, J.Saniour, F.Yared, R.ElBacha, P.Khalil, M.Abi Khalil et J.BouJaoudeh déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Antoine ABOU RACHED

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Faculté de médecine, Université libanaise,
Liban
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
MICI
Mots-clés