Dossier

MICI – Biothérapies (hors anti-TNF) et petites molécules au cours de la grossesse

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : P. Wils, B. Pariente

  • L'ustékinumab et le védolizumab présentent, comme les anti-TNF, un passage transplacentaire, notamment à partir du 2e trimestre de la grossesse.
  • Les données concernant l'utilisation du védolizumab et de l'ustékinumab au cours de la grossesse sont rassurantes mais encore limitées, et elles nécessitent d'être confirmées par des études prospectives de forte puissance.
  • Le tofacitinib est actuellement contre-indiqué durant la grossesse et doit être arrêté 4 à 6 semaines avant la conception.
Liens d'interêts

P. Wils et B. Pariente déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Pauline WILS

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Claude Huriez, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Benjamin PARIENTE

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Claude Huriez, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Gynécologie et obstétrique
thématique(s)
MICI-grossesse