Dossier

MICI – Traitement de 2e ligne dans la maladie de Crohn : switch ou swap ?

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : A. Buisson

  • Le choix entre switch et swap repose sur le tryptique efficacité, sécurité acceptabilité.
  • Le niveau de preuve scientifique pour décider entre switch et swap est faible.
  • Un switch pourrait être privilégié en cas de formes compliquées de la maladie de Crohn, d'atteinte articulaire ou de grossesse.
  • Un swap pourrait être privilégie en cas d'échec primaire d'un premier anti-TNF et chez les sujets âgés ou fragiles.
  • Les dosages pharmacologiques des anti-TNF pourraient aider à la décision.
Liens d'interêts

A. Buisson déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Amgen, Arena, Biogen, Celltrion, Ferring, Janssen, MSD, Pfizer, Roche, Takeda, Tillotts.

auteur
Pr Anthony BUISSON
Pr Anthony BUISSON

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
CHU de Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
Maladie de Crohn,
MICI