Dossier

Le piège : Des lèvres érosives et douloureuses

Mis en ligne le 04/07/2012

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 3,29 Mo)
Observation :
Une femme de 65 ans consulte en février 2009 en dermatologie pour des érosions et des lésions croûteuses et douloureuses des lèvres prédominant sur la lèvre inférieure. Elle est traitée par interféron pégylé (PEG-IFN) en association avec la ribavirine pour une hépatite C depuis 2 mois et demi. Elle a consulté à plusieurs reprises pour ces lésions des lèvres, qui ont été “étiquetées” herpès labial, mais elle n’observe aucune amélioration malgré plusieurs cures de traitement par valaciclovir. Elle présente depuis une dizaine de jours des douleurs endobuccales qui gênent son alimentation. À l’examen clinique, vous constatez une chéilite érosive et croûteuse en bordure de laquelle vous notez des lésions érythémateuses et lilacées recouvertes d’un fi n réseau blanchâtre (fi gure 1). L’examen endobuccal retrouve les mêmes lésions réticulées et blanches des faces jugales (fi gure 2). Le reste de l’examen dermatologique ne montre pas d’anomalie, et l’examen de la muqueuse génitale et de la muqueuse anale est normal.
Vous portez le diagnostic de lichen plan dans le cadre d’un traitement par PEG-IFN chez une patiente ayant une hépatite C. Devant l’aspect érosif des lèvres, vous préférez faire une biospie pour éliminer un lupus érythémateux. L’histologie retrouve un infi ltrat lichénoïde sous-épidermique compatible avec un lichen plan, et l’immunofl uorescence directe est négative. L’ensemble de ces données est en faveur du diagnostic suspecté cliniquement de lichen plan. Après contact avec l’hépatologue, celui-ci vous confi rme que la patiente répond à son traitement anti-VHC, et il souhaiterait le poursuivre encore plusieurs mois. Vous traitez la patiente par des applications quotidiennes de clobétasol en crème et des glossettes de bétaméthasone. Après 15 jours d’application quotidienne, les lèvres sont cicatrisées (fi gure 3) et la patiente peut poursuivre son traitement par PEG-IFN.
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
Mots-clés