Dossier

Prise en charge postopératoire de la maladie de Crohn

Mis en ligne le 31/08/2018

Mis à jour le 22/09/2018

Auteurs : Pauline Rivière, David Laharie

  • Sur 10 malades, 7 développeront des lésions endoscopiques dans la première année après une résection iléocolique pour maladie de Crohn.
  • Les traitements aspécifiques que sont le lopéramide et la colestyramine améliorent le résultat fonctionnel postopératoire.
  • L'intensité des lésions endoscopiques au niveau de l'anastomose et du néo-iléon terminal évaluée selon le score de Rutgeerts, 6 mois après la chirurgie, permet de prédire le risque de récidive clinique.
  • Attendre les résultats de l'iléoendoscopie à 6 mois pour introduire un traitement en fonction des lésions observées n'augmente pas le risque de récidive clinique.
Liens d'interêts

P. Rivière déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

D. Laharie déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Celgene, Ferring, HAC Pharma, Janssen, MSD, Novartis, Pfizer, Roche, Takeda, Tillotts Pharma et Theradiag.

auteurs
Dr Pauline RIVIÈRE

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital du Haut-Lévêque, CHU, Bordeaux, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr David LAHARIE

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Haut-Lévêque, CHU, Bordeaux, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
Maladie de Crohn,
MICI
Mots-clés