Dossier

Traitement de l'adénocarcinome œsogastrique métastatique en 2022

Mis en ligne le 30/10/2022

Auteurs : A. Zaanan

  • La chimiothérapie cytotoxique a longtemps été le traitement standard de 1re et de 2e lignes du cancer gastrique métastatique.
  • Le ramucirumab (seul ou en association avec le paclitaxel) a démontré son efficacité en 2e ligne de traitement, mais n'a pas obtenu de remboursement en France.
  • La chimiothérapie orale par trifluridine-tipiracil est un nouveau standard thérapeutique en 3e ligne et au-delà chez les patients en bon état général.
  • Le trastuzumab est la seule thérapie ciblant HER2 autorisée en association avec une chimiothérapie de 1re ligne dans le cancer gastrique métastatique HER2 positif. Des résultats préliminaires prometteurs avec le trastuzumab-déruxtécan en 2e ligne de traitement sont en cours de confirmation dans l'essai de phase III DESTINY GASTRIC-04 pour les adénocarcinomes œsogastriques métastatiques HER2 positif.
  • L'essai de phase III CheckMate-649 a démontré l'intérêt de combiner le nivolumab (anti-PD-1) à une chimiothérapie de 1re ligne dans les adénocarcinomes œsogastriques métastatiques HER2 négatif et PD-L1 CPS ≥ 5.
Liens d'interêts

A. Zaanan déclare avoir des liens d’intérêts avec Amgen, Lilly, Merck, Roche, Sanofi, Servier, Baxter, MSD, Pierre Fabre, Havas Life, Alira Health, Zymeworks, AstraZeneca et Daiichi Sankyo (consultant/advisory board member).

auteur
Pr Aziz ZAANAN
Pr Aziz ZAANAN

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Hôpital européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Gastroentérologie,
Oncologie digestif
Mots-clés