Dossier

TUNISIE – Statut de la vitamine D au cours de la maladie de Crohn

Mis en ligne le 30/04/2022

Auteurs : M. Serghini, A. Labidi, N. Ben Mustapha, M. Hafi, M. Fekih, J. Boubaker

La maladie de Crohn est une MICI dont l'étiopathogénie reste encore mal établie. Les facteurs environnementaux joueraient un rôle important. L'étude du rôle de la vitamine D dans la physiopathologie de la maladie de Crohn a suscité un grand intérêt, et ce depuis la découverte de son action sur la réponse immunitaire innée et adaptative. De plus, des études soulignent une prévalence élevée mais variable du déficit en vitamine D au cours des MICI [1]. Cette disparité est expliquée par plusieurs facteurs dont en particulier les différences sur les plans ethnique, géo graphique et culturel des populations ainsi que par des facteurs liés à la maladie de Crohn.

Liens d'interêts

M. Serghini, A.Labidi, N.BenMustapha, M.Hafi, M.Fekih et J.Boubaker déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Meriem SERGHINI

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Hôpital La Rabta, Tunis
Tunisie
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
Maladie de Crohn,
MICI
Mots-clés