Dossier

Ustékinumab et maladie de Crohn : que faut-il savoir ?

Mis en ligne le

Mis à jour le 26/09/2017

Auteurs : Romain Altwegg

  • L'ustékinumab est un anticorps anti-IL-12 et IL-23 qui a montré son efficacité en traitement d'induction et en traitement d'entretien après rémission de la maladie de Crohn active modérée à sévère, avec des données de tolérance rassurantes. Il est actuellement disponible dans le cadre d'une recommandation temporaire d'utilisation (RTU, 2e version de juin 2017) en cas d'échec, d'intolérance ou de contre-indication à un traitement conventionnel ou aux anti-TNF. Cependant, en pratique clinique, son utilisation est recommandée après échec, intolérance ou contre-indication à au moins un anti-TNF. Le schéma d'administration comporte une dose d'induction intraveineuse calculée en fonction du poids (≤ 55 kg : 260 mg, poids entre 55 et 85 kg : 390 mg, poids > 85 kg : 520 mg), puis une injection sous-cutanée de 90 mg à la huitième semaine, puis toutes les 12 semaines (l'intervalle peut être réduit à 8 semaines en cas de perte de réponse).
Liens d'interêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Romain ALTWEGG

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
Hôpital Saint-Éloi, Montpellier
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
Maladie de Crohn,
MICI
Mots-clés