Mise au point

Hypertension intracrânienne idiopathique

Mis en ligne le 25/11/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 481,42 Ko)
  • L'HIC idiopathique survient préférentiellement chez les jeunes femmes en surpoids ou obèses.
  • Le marqueur clinique de l'HIC est l'oedème papillaire. Son absence doit faire douter du diagnostic.
  • Le bilan ophtalmologique initial comprend au minimum un fond d'oeil pour rechercher un oedème papillaire et évaluer sa sévérité, et un champ visuel automatisé explorant les 24 ou 30° centraux.
  • La recherche de facteurs de mauvais pronostic visuel est primordiale lors de la première consultation.
  • Une IRM cérébrale et une imagerie veineuse doivent être réalisées en urgence.
  • Le traitement repose sur la perte de poids, l'éviction des facteurs déclenchant ou aggravant l'HIC idiopathique, la ponction lombaire initiale et l'acétazolamide. Une prise en charge chirurgicale n'est indiquée qu'en cas de détérioration visuelle malgré un traitement médical maximal.
Liens d'interêts

S. Bidot déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Samuel BIDOT

Médecin
Ophtalmologie
Emory University School of Medicine, Emory Eye Center, Atlanta
États-Unis
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie,
Ophtalmologie
thématique(s)
Neuro-ophtalmologie
Mots-clés