Mise au point

LATE : une “nouvelle” cause de troubles neurocognitifs chez la personne âgée ?

Mis en ligne le 30/04/2020

Auteurs : A. Garnier-Crussard, P. Krolak-Salmon

Recommandé par 1 personne

L'encéphalopathie à prédominance limbique TDP-43 liée à l'âge ou LATE a récemment été décrite par un groupe d'experts et la nomenclature a été standardisée. Elle correspond à une atteinte des structures temporales internes par des agrégats de protéine TDP-43, et elle est associée à des déficits en mémoire épisodique ainsi qu'à un déclin cognitif proches de la maladie d'Alzheimer. La LATE pourrait être la cause de nombreux diagnostics de “démence de type Alzheimer” portés à tort, particulièrement chez les sujets de plus de 80 ans. Les données cliniques sont encore rares, et aucun biomarqueur n'est validé, ce qui ne permet pas un diagnostic formel in vivo (le diagnostic reste neuropathologique). L'objectif principal de ce groupe de travail était de “catalyser” les efforts de recherche autour des LATE, et il n'y a pas encore de conséquences sur la pratique clinique quotidienne en consultation mémoire.

Liens d'interêts

A. Garnier-Crussard déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

P. Krolak-Salmon n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Pierre KROLAK-SALMON

Médecin, Neurologie, Centre mémoire, ressources, recherche de Lyon, Institut du vieillissement, Hospices civils, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Neuromusculaire
Mots-clés