Revue de presse (RDP)/Actualités Recherche

La maladie de Parkinson, un facteur de risque d'épilepsie ?

Mis en ligne le 24/03/2018

Auteurs : B. Herlin

Recommandé par 1 personne

Lire l'article complet (pdf / 221,65 Ko)

Quelques études observationnelles ont envisagé un lien potentiel entre la maladie de Parkinson (MP) et l'épilepsie, mais les résultats étaient parfois contradictoires, et ces études étaient fondées sur de faibles échantillons.

Cette analyse est une étude rétrospective, cas-témoins, utilisant la base de données anglaise indépendante Clinical Practice Research Datalink (CPRD), incluant plus de 11 millions de patients. Les sujets inclus étaient tous des patients de plus de 40 ans nouvellement diagnostiqués pour une MP entre 1995 et 2016, sans antécédent antérieur d'épilepsie, soit 23 086 patients, appariés à 92 343 sujets témoins. L'incidence de l'épilepsie était de 1,2 % chez les patients parkinsoniens et de 0,7 % chez les témoins, soit un risque relatif de 2,37 (IC95 : 2,06-2,73). Les femmes souffrant d'une MP avaient une fréquence de crises légèrement supérieure à celle des hommes. Les autres facteurs de risque indépendants de développer une épilepsie étaient les antécédents de lésion cérébrale, de démence, les troubles métaboliques, les maladies psychiatriques et les antécédents d'addiction. Mais ces facteurs de risque étaient similaires dans les 2 groupes. Après ajustement sur ces facteurs confondants, le surrisque de développer une épilepsie chez les patients parkinsoniens était de 1,68 (IC95 : 1,43-1,98).

Commentaire

La base de données utilisée (CPRD) est une large base de données nationale anglaise utilisée pour un grand nombre d'études de cohorte. Cette étude rétrospective, la plus grande à ce jour, retrouve un surrisque d'épilepsie chez les patients parkinsoniens, avec une incidence de l'épilepsie 2 fois plus élevée dans cette population. La MP peut donc constituer un facteur de risque d'épilepsie, moins important que les autres lésions cérébrales, mais dont le mécanisme physiopathologique n'est pas certain.

Références

Gruntz K, Bloechliger M, Becker C et al. Parkinson disease and the risk of epileptic seizures. Ann Neurol 2018;83:363-74.

Liens d'interêts

B. Herlin déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Bastien HERLIN

Médecin
Neurologie
Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Épilepsie,
Mouvements anormaux - Parkinson
Mots-clés