Dossier

Migraine chronique : quelles armes thérapeutiques ?

Mis en ligne le 31/05/2022

Auteurs : J. Schoenen

Le meilleur traitement de la migraine chronique est de la prévenir par une prise en charge globale centrée sur le patient. En cas de comorbidité, la stratégie thérapeutique doit tenir compte de l'influence du traitement antimigraineux sur la maladie comorbide et vice-versa. Le topiramate est le traitement préventif antimigraineux classique le plus efficace, mais son effet est modeste et 1 patient sur 2 l'abandonne après 2 mois. Dans l'essai-pivot PREEMPT, les injections péricrâniennes de toxine botulique de type A réduisent la fréquence des céphalées de moitié chez 12 % de patients de plus que le placebo (NNT : 8,3) avec des effets indésirables mineurs. Les anticorps monoclonaux anti-CGRP/récepteur sont les traitements préventifs les plus efficaces et les mieux tolérés de la migraine chronique (NNT moyen : 5,5). Leur rapport efficacité/effets secondaires est inégalé, mais leur prix élevé. La neurostimulation et les traitements non pharmacologiques ont une place limitée et/ou incertaine.

Liens d'interêts

J. Schoenen déclare être conseiller scientifique pour Teva, Novartis, Lundbeck, Man and Science.

auteur
Pr Jean SCHOENEN

Médecin
Neurologie
Unité de Recherches sur les Céphalées. Département de Neurologie – CHR Citadelle. Université de Liège, Liège
Belgique
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Neurovasculaire - Céphalées
Mots-clés