Mise au point

Neuropathie optique inflammatoire

Mis en ligne le 25/11/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 190,01 Ko)
  • Un diagnostic de névrite optique typique nécessite l'élimination minutieuse de drapeaux rouges cliniques et paracliniques.
  • L'existence d'un déficit pupillaire afférent relatif (DPAR) doit être évaluée devant toute suspicion de neuropathie optique.
  • Les explorations électrophysiologiques (PEV, ERG, etc.) ne sont ni nécessaires ni utiles au diagnostic d'une névrite optique, par ailleurs typique.
  • L'IRM encéphalique doit comporter des explorations orbitaires dédiées.
  • Toute névrite optique atypique doit bénéficier de la recherche d'anticorps anti-aquaporine 4 et, désormais, d'anti-MOG.
  • Après un diagnostic de névrite optique, un avis neurologique doit être demandé.
Liens d'interêts

D. Biotti déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Damien BIOTTI

Médecin
Neurologie
CHU, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie,
Ophtalmologie
thématique(s)
Neuro-ophtalmologie,
Sclérose En Plaques
Mots-clés