Mise au point

Neuropathies périphériques induites par le bortézomib

Mis en ligne le 14/12/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 669,74 Ko)
  • Le bortézomib, inhibiteur réversible du protéasome, est efficace dans le traitement du myélome multiple et des lymphomes du manteau.
  • La neuropathie périphérique est le principal effet indésirable dose-dépendant du traitement par bortézomib; elle est fréquente, douloureuse et peut entraîner un retentissement sur les activités de la vie quotidienne.
  • Il n'existe pas de traitement prophylactique efficace. L'évaluation neurologique et le strict respect des recommandations concernant les modifications de dose du bortézomib permettent de réduire le risque de développer une neuropathie périphérique sévère. La voie sous-cutanée semble à privilégier.

Disponible aux États-Unis depuis 2003, le bortézomib est un inhibiteur réversible du protéasome qui a démontré son efficacité dans le traitement du myélome multiple de diagnostic récent, réfractaire, ou à rechute , et les lymphomes du manteau. Des neuropathies périphériques ont été décrites dès l'étude de phase I. Lors des études de phase II − SUMMIT (Study of Uncontrolled Multiple Myeloma Managed with Proteasome Inhibition Therapy) et CREST (Clinical Response and Efficacy Study of Bortezomib in the Treatment of Relapsing Multiple Myeloma) − et de phase III − APEX (Assessment of Proteasome Inhibition for Extending Remissions) et VISTA (Velcade as Initial Standard Therapy in Multiple Myeloma) − qui ont concerné plus de 900 patients , une méthodologie a été mise en place pour analyser la fréquence, les caractéristiques et la réversibilité des neuropathies périphériques induites par le bortézomib (NPIBTZ).

auteur
Dr Corinne DUPEL-POTTIER

Médecin
Neurologie
Hôpital René Dubos, Pontoise; Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Nerf périphérique,
Neuromusculaire
Mots-clés