Dossier

Prise en charge de la céphalée par surconsommation d'antalgiques chez le migraineux

Mis en ligne le 31/05/2022

Auteurs : C. Lucas

Les céphalées par surconsommation d'antalgiques sont un problème assez fréquent, de l'ordre de 1 à 2 % dans la population adulte, survenant chez des patients ayant une céphalée primaire, et sont dominées par la migraine chronique. La surconsommation d'antalgiques, définie par une prise régulière depuis plus de 3 mois d'au moins 10 ou 15 prises/mois (selon les antalgiques surconsommés), peut être responsable de la chronicisation des céphalées avec, lors du sevrage, passage à une céphalée épisodique : ce sont des céphalées par abus médicamenteux. Néanmoins, cette situation n'est pas la plus fréquente, car, malgré le sevrage, de nombreux patients continuent de souffrir de migraine chronique, d'où la nécessité de ne pas ostraciser ces patients (en parlant de surconsommation et non d'abus) et de mettre en route, concomitamment à une information sur le mésusage des antalgiques, un traitement de fond efficace. Parmi ceux-ci, le topiramate est le traitement de 1re ligne, malgré de fréquents effets indésirables. D'autres traitements ont un très bon niveau de preuve, dont la toxine botulique de type A et les anticorps monoclonaux ciblant la voie du CGRP. Le meilleur traitement reste la prévention de la chronicisation par l'éducation des patients et la mise en route d'un traitement de fond.

Liens d'interêts

C. Lucas a reçu une rémunération personnelle venant des entreprises Allergan, Lilly, Lundbeck, Roche et Teva.

auteur
Dr Christian LUCAS

Médecin
Neurologie
Hôpital Salengro, CHU de Lille, Lille
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Neurovasculaire - Céphalées
Mots-clés